Le nom venait d'une croix de pierre à courte hampe qu'un des Bureau (du XVII° siècle, sans doute) avait dressé sur un coin de rocher jouxtant ce vieux chemin d'Evrunes. La croix a évidemment été abattue et a disparu. Mais du temps de l'ancien propriétaire, que mon frère et moi connaissions, on a retrouvé le socle.Les Bureau étaient dès le XVII° siècle une famille très entreprenante, riche et connue, centrée sur les Zais, lieu-dit de Saint Hilaire de Mortagne...

Françoise Coudrin « aïeule » des Maupillier – Maupilier de la Croix-Bureau était une Bureau. Le plus plausible est qu'elle a reçu en dot la Croix-Bureau. A cette occasion, Pierre-Mathurin abandonna son domicile, traditionnel depuis 1607 ou à peu près, de Beaulieu de Jouittières. Les Jouittières sur Saint Christophe, près de la Chapelle Saint Jacques de Mortagne ; le village avait été fondé et développé par Jehan II, lequel était entrepreneur, maître tailleur de pierres, chargé en particulier des travaux en l'église de Mortagne et agrée comme expert par la profession et la fabrique.

Pierre Mathurin vint donc habiter la
Croix-Bureau, mais sans toutefois abandonner ses biens des Jouittières (dont une terre était encore propriété d'un Maupillier au début du XX° siècle). Par la même occasion, il changeait d'occupation et se consacrait au tissage avec commerce, spécialité des Coudrin-Bureau. Il possédait également des biens immeubles (dont nous connaissons les sites) à Mortagne même et partageait avec des cousins des bénéfices mal déterminés relevant de Mortagne et de la Verrie. Une partie de ces biens venait des héritages partagés de Françoise Pelon, veuve de sire Jacquelot des Roches et parente des Maupillier depuis le mariage de Jehan I dans la seconde moitié du XVI° siècle avec une Pelon...

Le fils aîné de Pierre Mathurin et de Françoise parti s'installer à
Maulévrier...

Lorsque les descendants de Pierre Mathurin se partagèrent le reste des biens après la Révolution et avant la dispersion (et pour faciliter la dispersion) une terre prairie revint à Louis Pierre qui partait à
Mareuil. Cette terre était située devant la Croix-Bureau, dans le creux de la vallée (partagée d'un bout à l'autre avec les Guittet ?). Lorsque Louis Pierre fut assuré de son établisement à Mareuil, en 1815, il vendit cette terre à monsieur Hullin, maire de Mortagne.

Ainsi, comme chacun peut le voir, ce pays est vraiment pour les Maupillier le berceau ancestral, depuis la fin du XIV° siècle au moins, sous réserve de la découverte d'autres documents...

Extraits de l'article : Biographie de Pierre Mathurin Maupillier 1689 – 1714 De la Croix-Bureau à Mortagne, écrit par Maurice Maupilier et publié dans le bulletin n°46-47 Décembre 1998.

 

....retrouvée dans les archives, un extrait de la plaquette éditée par la commune de Mortagne sur Sèvre




 

 

 

et si vous le souhaitez, vous pouvez à l'occasion d'une visite, découvrir avec plaisir, les autres logis remarquables de la commune

 

 

 

Comments est propulsé par CComment