Une nouvelle piste?

Carte Cassini de la région de GexRichard écrit bien dans son article publié dans le bulletin n°46-47 de Décembre 1998, qu'on compte bien une dizaine d'écritures différentes dérivées de MAUPILE en Lorraine.

Ce sont les recherches systématiques,  qui m'ont mis sur la piste d'une autre écriture, celle de la famille MONPELA(z) qui vivait dans l'Ain.

La suite des trois consonnes M_P_L laisse soupçonner un éventuel lien avec notre patronyme.

Pour trouver ce lien,  j'essaye en ce moment de retrouver les parents de Joseph MONPELA(z), ancien habitant de la paroisse de Divonne et migré vers Gex où la famille prenait l'importance. Le 10 decembre 2010 je vient de trouver l'arbre de  Florent Montpellaz, qui résolue l'énigme. Joseph ne vient que pour son mariage ici.

1858 Monpela juge a Gex - Annuaire du departement du Rhone

 

Dans sa descendance on doit citer son petit fils Jean Félix Monpela (1803-1862).

Il était juge au tribunal de première instance à Gex.

Nous apprenons qu'il est intéressé en botanique, car nous lisons qu'il trouve une orchidée en juin 1826: Cypripedium calceolus.

Puis, est-ce un fils de Jean Félix, qui était président du Tribunal de Lyon puis à partir de 1889 à Pau?

Et qui a été condamné pour défaut de ramonage d'un cheminée a un franc d'amende (La Presse-Paris 24-2-1884)

 

 

 


Et le parfumeur A. Monpelas, habitant Paris

Parfumerie fondée en 1830

Malaceine de Monpelas Paris - Femina magazine Janvier 1920

185, rue St. Denis (1834),
129, rue St. Martin (1839), puis
185, rue St. Martin (1851)

Le 27 mai 1834 il obtient un brevet de durée de cinq ans le pour un savon d'avelines moussant.

Il a été assassiné le 3 décembre 1851 lors du coup d'état. Victor Hugo cite le nom dans Napoléon le Petit

 

flacon trefle extrait double Monpelas-Paris

boite à poudre Malaceine Monpelas Paris

BoiteLa marque est encore connue par les collectionneurs de nos jours.

 

 

Les flacons et boites ainsi que les fiches publicitaires sont recherchés. Faites un saut chez ebay et  cherchez.


En ce moment, le 19 Septembre 2010, je compte 50 membres de ce clan, qui vivaient entre 1700 et 1900.

Le 12 Décembre 2010 je compte déjà 260 individus.

L'annuaire téléphonique de la France de nos jours ne nous donne aucune personne dont l'écriture est MONPELA.

Le nom a pu être transformé. Un T s'est peut-être ajouté à la fin. Et le N s'est fait parfois remplacer par un M.

Ainsi on trouve en total 65 personnes avec ces écritures MONPELAT (15 fois) et MOMPELAT (49 fois) et MOMPELA (1 fois)

Le nom MONTPELLAZ s'y trouve 18 fois.


Arrivé à trouver cette écriture, je tombe grâce à google sur le soum de Monpelat un pic au massif du Néouvielle (Hautes-Pyrénées). Avec ça on se trouve dans la deuxième région montagneuse de la France. Un indice pour l'origin du nom?


Mais finissons l'excursion géographique. 

Revenons en arrière. Le site geopatronyme.com nous donne des informations précieuses:

Les MOMPELAT venaient de la Martinique. Entre 1891-1915 on compte 16 naiss.
- 1916-1940 : 20 naiss.
- 1941-1965 : 49 naiss.
- 1966-1990 : 71 naiss.

Ce n'est qu'aujourd'hui qu'ils se sont rependus sur la France entière. C'est donc une fausse piste

Ainsi pour la famille MONPELAT. Que deux viennent des Pyrénées Atlantique.


Et voilà autre chose: Guy de Maupassant (1850-1893) passe en Juillet 1891 dans la maison MONPELAS à Vesenex près de Divonne, qui prouve une lettre qu'il écrit à Henry Cazalis. Puiis il écrit au Figaro à Paris


Dernière trouvaile est l'arbe de Florent Montpellaz, publié sur geneanet, un très beau travail.

Je cite:

Voici la généalogie des Montpellaz.

Au décés de mon Grand pére en 2008, j'ai réalisé que le nom Montpellaz venait de s'eteindre en Haute Savoie aprés au moins 5 siécles de présence...

J'ai voulu également essayer de trouver le lien entre les différents Montpellaz vivants aux 4 coins de la France (y'en a t'il ailleurs car seuls les descendants de la génération de mon arrière grand pére et de ses fréres semblent encore subsister...)

La branche "Annecienne" semble etre indépendante de celle de "Saint Laurent/Bonneville" ou néanmoins elles se sont divisées avant 1560. Il se pourrait que les 2 branches proviennent du hameau Montpellaz de Manigod situé géographiquement à mi chemin entre les 2.

 

C'est à voir avec Florent, s'il y a lien entre les Montpellaz, Monpillaz, Monpilas et les Maupillé.

 


Voilà une ébauche afin de montrer que nous n’avons pas encore trouvé toutes les possibles variantes de noms de nos ancêtres. Aidez nous à compléter le puzzle que nous avons commencé à assembler. Il faut qu’on se mette ensemble afin de corriger nos idées et de trouver de nouvelles pistes.

Comments est propulsé par CComment